La provence 17 05 20

fregni lib

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

provence22 07

 

Commentaires   

0 #6 Ferrero 18-04-2020 11:55
Vous avez eu la gentillesse de dédicacer à ma fille "Dernier arrêt avant l'automne"lors d'une séance au monoprixPrado à Marseille...Nou s avions parlé des grandes pages et entre autres du "Grand Meaulnes"...Je trouve à la page 160 de votre livre le paragraphe :"un jour on se met à ecrire..." qui est pour moi du très grand art...Merci.
Citer
0 #5 Rouvier 28-03-2020 12:46
Bonjour, M Fregni
Je viens de lire vos jours barbares sur Marianne. C est profondément réaliste.
J habite Digne et dans ces contrées loin des frénésies, on sent depuis quelque temps le monde ne tourne pas rond. Et votre texte m a fait du bien et me parle. Au début, comme du Giono. Merci
Me
Citer
-2 #4 MARIE-FRANCE SCOTTE 14-01-2020 14:39
J'ai découvert votre témoignage en lisant votre essai "carnets de prison, ou l'oubli des rivières" publié dans la collection Tracts Gallimard.
Je tiens à le faire partager par mes ami(e)s bénévoles des Petits frères des Pauvres qui accompagnent les prisonniers gravement malades à l'hôpital de la prison de Fresnes.
Citer
+3 #3 MIRALLES 11-01-2019 10:29
Cher Monsieur,
Une amie m'a fait découvrir tout récemment votre œuvre dont votre roman en grande partie, je pense, autobiographiqu e : Les vivants au prix des morts.
Vous m'avez bouleversée, émue profondément et fait verser des larmes avec votre humanité, si rare en ces temps difficiles . Avec vous j'ai découvert un être d'exception, lumineux et qui plus et talentueux. Bravo à vous. Sylvana
Citer
+5 #2 Robert Portal 07-02-2018 22:26
Bonsoir,
Je vous remercie pour ce formidable moment à la BFM de Limoges.
Je vous remercie d'avoir apporté une vraie fraicheur (sans ironie) qui m'a donné chaud au coeur ainsi, j'en suis persuadé au vue des réactions, qu'aux autres personnes présentes et de nous avoir fait partager votre intimité en nous dévoilant les sources profondes de votre entrée en littérature.
Je vous remercie pour votre gentille dédicace ; c'est vrai, ce soir vous nous avez fait passer une "soirée de mots et d'amitié".
Vous m'avez donné envie de vous écouter à nouveau samedi matin si cela est encore possible.
J'ai compris en partie votre réponse pour Manosque mais je ne suis quand même pas d'accord.
Un "gars du Sud" qui vit à Limoges depuis cinq mois et qui s'y plait car la vie culturelle y est forte ; la preuve, votre venue.
R. Portal
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir